Champions League 2008/09 : Bordeaux 1-1 Chelsea

Posté le 27/11/2008 à 21:48 par m4fi3ux

Le charme de la coupe…

Posté le 7/02/2008 à 00:51 par m4fi3ux



tournoi PES, première mise en ligne par m4fi3ux.

Crespo se ribérise…

Posté le 23/05/2007 à 21:41 par m4fi3ux


crespo se ribérise

…pour qu’Abramovic et Mourinho l’oublient :tut:

Des étoiles plein les yeux

Posté le 12/04/2007 à 12:12 par le_nombril

Hier soir s’est achevée l’édition annuelle de la Ligue des Champions, couronnant pour la première fois de leur histoire les Londoniens de Chelsea.

La finale opposant Chelsea (bourreaux des favoris de Manchester United en demi finale) au Milan AC (vainqueur au tour précédent des Red Devils de Liverpool) a tenu toutes ses promesses et a offert aux nombreux spectateurs ayant fait le déplacement un spectacle à la hauteur de l’événement.
D’abord dominés par les Rossoneri encore une fois à la hauteur de leur réputation d’opportunisme (but pipo d’Inzaghi à la 39ème), les Blues de Murinho, emmenés par un tandem Franck Lampard - Mackael Ballack des grands soirs, ont su trouver les ressources mentales et physiques pour relever la tête et revenir dans le match (par Didier Drogba, 50ème) et passer devant (but de Joe Cole à la 76ème) pour finalement décrocher leur première coupe “aux grandes oreilles”.
Comme la fête a été belle, s’achevant aux premières lueurs du jour dans les rues de Londres…

Liverpool AC Milano Chelsea FC Manchester United FC

La soirée de mercredi, riche en événements, nous a également gratifié de quelques beaux matches amicaux en marge de cette grande finale, opposant les principaux déçus cette compétition.
Ainsi, on a pu voir s’affronter l’Internazionale di Milano, Arsenal, le Bayern Munich, le Werder de Brême et le petit poucet ibérique de Villareal.
Et la surprise est justement venue d’Espagne où, pour leur première apparition, les équipiers du “sous-marin jaune” ont fait oublier la non participation à cette soirée de gala du FC Barcelone, blessé au genou.
En effet, les joueurs de Villareal se sont imposés 3-2 face à un Inter Milan en plein doute.
Menés 2-0 à la pause, c’est l’expérience qui a parlé puisque le coaching gagnant (entrées de Franco, Juan Carlos et Senna) et le métier de Robert Pires (auteur d’un très gros match et à la conclusion du premier but qui allait sonner la révolte à la 53ème) ont été les clés qui ont scellé la victoire des Espagnols.
Outre l’entrée en trombe dans la Liga Metido du sous-marin jaune et les débuts aussi timides que prometteurs du Werder de Brême et de leur tonitruant capitaine Torsten Frings, cette soirée a donc été le théâtre de contre performances de plus en plus récurrentes de l’Inter qui s’est incliné tour à tour contre Arsenal, Villareal et Munich.
La crise est là et bien là dans les rangs interistes mais ces errances pourront elles continuer sans que le président ne déroge à sa ligne de conduite qui a jusqu’ici témoigné sa confiance au coach ou bien faudra t il qu’une fois de plus dans le petit monde du ballon rond, la tête de l’entraîneur tombe pour que le club retrouve le droit chemin de la victoire et de la ronisation ?
Seul l’avenir nous le dira. :ron:

Werder Bremen Arsenal FC Internazionale di Milano Villareal FC

Commentaires :