Coup de Mistral sur San Siro !

Posté le 9/07/2007 à 22:14 par le_nombril

Qui l’eût cru !? Les petits poucets marseillais ont terrassé l’ogre interiste hier soir lors d’une rencontre de gala qui restera dans les mémoires.

Les phocéens et leur formation issue d’un mercato d’été très fructueux ont fait preuve de belles qualités et ont pris ce match par le bon bout.
Sérieux et concentrés en défense, solides et créatifs au milieu (avec une belle sortie de Cheyrou) les marseillais se sont montrés également plus réalistes que les lombards.
Dès le début de match, les hommes d’Albert Emon ont fait preuve de beaucoup de qualité et la poudre n’a pas tardé à parler suite à un débordement du nouveau venu Ziani sur la gauche, prenant à défaut la défense milanaise par sa pointe de vitesse et servant parfaitement Djibril Cissé au point de penalty, abandonné par il tecnico Materazzi, qui n’en demandait pas tant pour fusiller le pauvre Toldo qui vivait là le début d’une soirée qui allait se révéler pour lui des plus pénibles…
Cissé qu’on retrouve à nouveau peu avant la pause à la gachette pour enfoncer le clou et doubler la mise d’un boulet de canon imparable. Un but qui venait au meilleur moment pour les marseillais alors en difficulté et qui allaient être rassurés et mis à l’abri au moment de rentrer au vestiaire.
La seconde période allait permettre à cette équipe olympienne de faire l’étallage de tout son expérience dans la gestion du match puisque les bleu ciel et blanc allaient bien faire tourner le cuir jusqu’à obtenir près de 60% de possession de balle et surtout étouffer littéralement leur adversaire d’un soir. C’est Zinedine Zenden qui allait servir à Djibril l’arlésien le ballon de son Hat-trick qui allait s’y prendre tout seul pour clôre son exceptionnelle performance du soir par un dernier but en contre.

Une belle soirée de football où l’Olympique de Marseille a fait parler la poudre à 4 reprises par son artilleur arlésien qui a montré qu’il faudra bel et bien compter sur les phocéens cette saison.

Djibril Cissé

Diarra ? Diarra pas ?

Posté le 29/03/2007 à 11:40 par le_nombril

Le match France-Autriche, en plus de l’occasion de découvrir l’hymne prusse un an après l’année commémorative de la mort de Mozart a également permis de mettre au clair quelques incertitudes sur les joueurs sélectionnés en équipe de France.

On sait maintenant qu’Alou Diarra a profité de son changement de prénom pour apprendre à jouer au milieu de terrain.

On a également eu la confirmation qu’un éventuel échange Cissé-Carew + 10 M€ entre les deux olympiques pourrait être le plus beau coup de poker du mercato d’été à venir et augure d’ores et déjà d’un avenir souriant à David Trezéguet pour son retour en sélection dont le caractère inévitable a été la seule démonstration positive qu’a fait Cissé hier… A moins qu’un changement de prénom soit là aussi la solution aux hésitations de Domenech : Aliou, Edouard, Papiss et Lamine feront quoi qu’il en soit, difficilement un plus mauvais match que Djibril !

Enfin, Nasri s’est affirmé en tant qu’échantillon témoin pour étayer la théorie selon laquelle être milieu de terrain marseillais en pleine révélation provoque la sélection en équipe de France et lance la spirale des contre performances sans émoustiller les véléités de recrutement des clubs du G14 dont le flair au moment du mercato n’est plus à démontrer.


Commentaires :